Tags

, , , , , , , , , , , ,

dress02(English) Je commencerai cet article par dire que je ne suis évidemment pas une journaliste de mode et que mon style est souvent plus qu’approximatif (j’aime prétendre que c’est ma situation actuelle « pas de travail – pas d’argent » qui est responsable, mais au fond je ne peux m’en prendre qu’à moi-même). Cependant, en avide lectrice de magazines féminins et consommatrice assidue de blogs mode, j’ai tout de même un avis sur la mode française.

Depuis des dizaines d’années, Paris est considérée comme le fer de lance du monde de la mode. Cependant, j’ai le sentiment que depuis quelques années, Paris a perdu la légitimité qu’elle possédait auparavant. En effet, si ses fashion weeks sont toujours autant médiatisées, les fashion weeks de New York et Milan ou celles, plus discrètes, de Londres et Berlin se montrent plus originales et créatives que de nombreuses maisons de couture françaises. Peut-être est-ce parce qu’elles sentent qu’elles ont plus à prouver ou parce qu’elles ne sont pas entravées par un carcan, alors que Paris vit sur sa splendeur passée et ne laisse pas facilement les jeunes couturiers se libérer des conventions.

Néanmoins, le premier semestre de 2013 est le témoin d’un courant parisien intéressant, mélangeant culture et couture. Trois grandes expositions manifestent un évident retour vers le passé, portant à la fois sur les vêtements anciens et sur la diffusion de la (haute) couture. Est-ce le signe d’une réflexion nécessaire sur la haute-couture afin de pouvoir aller de l’avant ? Chercher dans le passé est-il la solution pour trouver des réponses et nourrir de futures collections, voire regagner une légitimité ? Quel(s) effet(s) ces expositions veulent-elles atteindre ? Auront-elles des conséquences sur le monde de la mode ? Je ne possède pas les réponses à ces questions, mais je pense que cette tendance montre une volonté d’introspection et peut également nous aider à définir notre propre rapport à la mode. Alors si vous êtes à Paris ou que vous y prévoyez bientôt un séjour, n’hésitez pas à visiter ces expositions !

Fashioning fashion: Deux siècles de mode européenne, 1700-1915.
Du 13 décembre 2012 au 14 avril 2013
Musée des Arts Décoratifs
10, rue de Rivoli – 75001 Paris
(cette exposition a été présentée au Los Angeles County Museum of Art d’octobre 2010 à mars 2011)

Mannequin – le corps et la mode
Du 16 février au 19 mai 2012
Les Docks – Cité de la Mode et du Design
34 quai d’Austerlitz – 75013 Paris
(cette exposition fait partie de la programmation Hors les murs du Musée Galliera, fermé actuellement pour travaux et dont la réouverture est prévue à l’automne 2013)

Paris Haute Couture
Du 2 mars au 6 juillet 2013
Hôtel de Ville
Salle Saint-Jean. 5 rue de Lobau – 75004 Paris
(l’entrée pour cette exposition est gratuite, comme pour toutes les expositions de l’Hôtel de Ville)

Partagez avec nous vos idées sur la mode française (ou la mode en général) dans les commentaires ci-dessous !P

Bénédicte Mahé a étudié en France et à l’étranger, parle quatre langues (français, anglais, allemand et italien) et possède un mastère spécialisé en management des biens et activités culturels ainsi qu’un master en communication et communication transfrontalières. Elle souhaite travailler dans le mécénat pour des institutions culturelles ou des ONG. Boire du thé, cuisiner (avec du succès – ou pas), lire, regarder des séries américaines et – évidemment – faire du shopping font partie de ses hobbies. Elle a ouvert son blog Tribulations Bretonnes en 2010 et continue de le mettre à jour depuis (plus ou moins régulièrement).

French Impressions: Anne Fontaine’s white shirts and the color of happiness. Anne Fontaine, a Franco-Brazilian fashion designer, entrepreneur, businesswoman and philanthropist, known as the “queen of the white shirt,” brought new faces and unforeseen levels of diversity to the fashion industry. Thanks to her, the white shirt is now definitely a staple on women’s wardrobes as a key piece. Anne shares her rise in the industry and 2011 launch of The Anne Fontaine Foundation, which is committed to the reforestation of the Brazilian rain forest. (French)

Beauty Confessions from a Globe-trotting Parisienne. Parisienne Bénédicte Mahé shares a French woman’s approach to beauty and makeup; and how the relationship Americans have with beauty is very different from that of the French. Including her list of Beauty Resources in Paris and a vocabulary of French to English translations. (French)

Scarves à la Françoise: The lingua Franca for stylish women, by Barbara Redmond who shares her experience trying on scarves and tying them at the home of her French friend in Lyon. Arriving at the famous silk manufacture in Lyon, André Claude Canova, Barbara and her friend gently tapped on the window even though the shop was closed.  The shop girl let them and they all enjoyed hours of playfully draping, twisting and knotting scarves and shawls. An experience spurred by the ubiquitous nature of women and scarves: our common language. (French)

French Lingerie: Mysterious and flirty, by Barbara Redmond who shares her experience searching for the perfect lingerie in Paris boutiques and her “fitting” with the shop keeper, Madame, in a curtained room stripped to bare at Sabbia Rosa. Including a French to English vocabulary lesson for buying lingerie and a directory of Barbara’s favorite lingerie shops in Paris. (French)

Text copyright ©2013 Bénédicte Mahé. All rights reserved.
Illustration copyright ©2013 Kayla McMullen. All rights reserved.
Illustrations copyright ©Barbara Redmond. All rights reserved.
barbara@awomansparis.com

Advertisements